La flemme habituelle d’aller au ciné…

J’avoue, j’ai toujours la flemme d’aller au ciné. Bon, une fois arrivée, je profite du film, Dieu merci ! Mais se motiver à bouger, ce n’est pas évident… En plus, j’ai eu l’impression que ces deux dernières semaines, il n’y avait rien d’intéressant du tout ><.

before_i_go_to_sleepAvant d’aller dormir : J’ai trouvé ça pas mal du tout. C’était assez intrigant, ça gardait bien le spectateur en haleine. L’adaptation d’un bouquin n’est pas chose évidente, mais j’ai trouvé que c’était intelligent. Par exemple; là où normalement Christine tient un journal intime tout ce qu’il y a de plus classique, ils en ont fait un journal vidéo (vive la taille de la carte mémoire je dis x’D), et l’idée n’est pas mauvaise du tout. Car ça permet d’être plus visuel et donc de choquer encore plus. Je n’ai juste pas aimé les flashbacks colorés, ça faisait ringard comme un mauvais film d’horreur. Kidman et Firth étaient excellents dedans (d’ailleurs, ils ont un troisième film ensemble pour bientôt), et pour une fois, ils étaient dans la bonne tranche d’âge ! On se pose forcément des questions, aux côtés de Christine, et on ne sait plus à qui se fier. Pas mal l’accent brit’ de Kidman et l’apparition d’Anne-Marie Duff :’). Bon thriller psychologique en soi.

horns_ver5Horns : La BA est assez représentative du film. C’est aussi délirant que ça a l’air. Daniel Radcliffe est vraiment bon dedans (malgré quelques connotations d’accent anglais qu’il n’a pas réussi à effacer, d’ailleurs, j’ai trouvé ça idiot d’en faire un provincial alors que lui et Juno Temple sont anglais, mais bon, passons) et ça fait plaisir à voir. Comme on peut s’y attendre, il y a pas mal de gore (j’ai dû fermer les yeux à quelques moments). En fait, c’est assez intéressant de voir comment la fantaisie rentre dans la réalité. C’est sûrement une métaphore pour je-ne-sais-quoi, l’hypocrisie de l’être humain peut-être (tous les mensonges qu’on peut débiter x’), mais c’est limite plus « vrai » que s’il n’y avait pas des touches de fantastique. Et il y a plein de gens connus, oh le papa de Dexter, oh l’hôtesse de l’air de Pan Am, le type de Treme et ainsi de suite (et celle qui joue Merrin jeune est douée)… S’il y a une scène que je n’ai vraiment pas aimée, c’est celle sous drogue qui dérape complètement… Mis à part ça, j’ai bien aimé le processus du film. L’histoire en revanche, c’était grillé d’avance.

hundredfoot_journeyThe Hundred-Foot Journey : Ou comment ne pas avoir envie de manger indien après ça ? Un peu comme The Lunchbox, sauf que comme l’histoire se situe en France, on se dit que c’est plus accessible. Et il était beau le petit Indien là :’O. N’empêche, deux films franco-britannique en un mois (je pense à Gemma Bovery), ça fait beaucoup. On va tous parler franglais si ça continue ! Et j’en profite pour me faire un petit coup de pub, j’ai écrit pour Small Things sur le film pour dire que ça a beau être gnangnan comme sait le faire Halström, ça reste un beau film uplifting ^^. Ah oui, pas besoin de parler de la géniale Helen Mirren (j’ai toujours pas compris si son personnage était censé être français, britannique ou moitié ‘-‘), mais un petit mot sur Charlotte Le Bon (qui est un sosie de Wynona Rider). Il faut qu’elle arrête d’accentuer son accent français quand elle parle anglais. A part ça, elle est vraiment bien !

pride_ver3Pride : Que des bonnes choses à dire sur ce film de ma part. Bon, okay, juste un bémol, c’est trop gentillet x’D. Mais on s’en fiche, c’est une belle histoire de vie, ça apprend l’amitié, l’acceptation, la solidarité et un pan de l’histoire sous un point de vue différent (c’est chouette que ce soit fondée sur une histoire vraie). Ça donne envie de s’engager (ou pas, en fait), de donner un sens à ses actions. Et je ne savais pas que les personnes atteintes du sida étaient annotés au début :’O. C’est un drame anglais comme on en voit de temps en temps, qui réussit à redonner foi en l’humanité (ou à une portion du moins), avec un casting de talents complets (des plus jeunes comme George McKay qui était génial dans Sunshine on Leith aux plus vétérans comme Nighy ou Paddy Considine :’), des plans de la campagne galloise à donner envie d’aller au Pays de Galles et BEAUCOUP d’émotion et de gayté *sort très loin*.

obvious_childObvious Child : Je viens de voir que la réalisatrice s’appelait Robespierre à qui c’est le premier film x’D. En fait, c’est un peu le film de stand-up (on en apprend un peu sur cette discipline d’ailleurs) de Jenny Slate. Je pense qu’elle doit être très authentique dedans. Slate, c’est la fille qui s’est fait renvoyer du SNL pour avoir dit « fuck » en live, qui a réussi en ayant touché le fond x’D. Loin des persos loufoques de Parks & Rec ou de House of Cards, on voit certes un grand enfant mais face à des questions d’adulte et surtout, qui va mûrir. J’avais peur justement que ce soit ridicule et trop absurde, mais au contraire, c’est très bien écrit, c’est moderne, je suppose que c’est à la Girls mais sans Dunham ni autant de références sexuelles. En plus, c’est encore un projet qui a vu le jour à Kickstarter, donc c’est chouette :’D.

welcome_to_new_yorkWelcome to New York : Ohlala. Des *facepalm*. On dirait un téléfilm de France 3 qui veut mêler images d’archives avec docu-fiction. Donc on suit Depardieu avec une caméra à la main qui donne le tournis. Et surtout, on n’a pas envie de voir Depardieu à l’écran ><. Le film dépeint le pervers de base, sans aucune intelligence, en pensant parler de DSK simplement parce qu’il était dans la presse, mais sans le paradoxe de l’image médiatique de l’homme politique et de sa vie privée. C’est vraiment nul… Le début faisait plus figure de film porno qu’autre chose ‘-‘.

Publicités

Et pourquoi ne pas aller voir…

Titre : Avant d’aller dormir (sortie : 24 septembre VO : Before I Go To Sleep)

De : Rowan Joffé

Avec : Nicole Kidman, Colin Firth, Mark Strong, Anne-Marie Duff...

Synopsis Allociné : Suite à un accident quatorze ans plus tôt, Christine est affectée d’un cas très rare d’amnésie : chaque matin, elle se réveille sans se souvenir de rien, ni même de son identité. Son dernier espoir réside dans son médecin, Ed Nasch, qui lui conseille de tenir un journal vidéo. Elle pourra ainsi enregistrer les informations qu’elle traque et se souvenir peu à peu de son passé, reconstituant progressivement le fil de son existence. Mais très vite, ses rares certitudes vont voler en éclat.

Qu’est-ce qui accroche ? : L’ambiance un peu sombre, le suspense, le fait que le bouquin soit vraiment pas mal. Le roman de S.J. Watson est intelligent, on ne devine pas grand-chose, et ça vous triture les méninges comme pas possible. A qui se fier ? Peut-on se fier à Christine même ? C’est intrigant plus que flippant, c’est angoissant plus qu’inquiétant. Le thème de l’amnésie est toujours propice à la comédie ou au thriller, et là, ça n’échappe pas à la règle. La BA m’avait assez plu, j’ai donc lu le bouquin dans l’enchaînement, et du coup, j’ai beaucoup plus d’attentes que ce que j’avais au début x’D.

Actor’s Chart : C’est le 2e film de Firth et Kidman ensemble, après un Railway Man assez moyen.

———————-

Titre : Saint-Laurent (sortie : 24 septembre)

De : Bertrand Bonello

Avec : Gaspard Ulliel, Léa Seydoux, Jérémie Rénier, Louis Garrel...

Synopsis Allociné : 1967 – 1976. La rencontre de l’un des plus grands couturiers de tous les temps avec une décennie libre. Aucun des deux n’en sortira intact.

Qu’est-ce qui accroche ? : L’opposition avec le film Yves Saint-Laurent bien sûr. Perso, j’avais bien aimé le premier, et j’ai beaucoup de préjugés sur celui-ci. Alors oui, le choix de la période abordée est assez sympa. Son heure de gloire… Mais le casting ne me plaît pas du tout. Alors que ceux du premier, ben ils étaient géniaux dans les rôles. Là, rien que le parlé de Saint-Laurent, je trouve que le petit Niney s’en sort mieux qu’Ulliel. Je veux dire, forcément, il y aura des comparaisons, non ?! Et Seydoux *soupire*. Bref. En plus, il dure 2h30… j’irai le voir vraiment que pour critiquer *sort*.

Actor’s Chart : Ils voulaient inclure Andy Warhol dans les personnages au début, mais idée qui a été rejetée. Sa sortie reportée lui a permis d’être présenté à Cannes.

———————-

Titre : Dracula Untold (sortie : 1er octobre)

De : Gary Shore

Avec : Luke Evans, Sarah Gadon, Dominic Cooper, Samantha Barks...

Synopsis Allociné : L’histoire de Vlad Basarab – surnommé l’Empaleur -, l’homme qui a inspiré la légende de Dracula…

Qu’est-ce qui accroche ? : Bon, ça change un peu ^^’ ? Les histoires origines, ou comment il est devenu Dracula… Disons-le franchement, ça a l’air très mauvais ^^’. Mais rien que pour voir Samantha Barks à nouveau à l’écran, je serais allée voir un film encore plus mauvais. Ça a l’air hyper sombre, avec des ralentis proches du ridicule et des combats plus dingues les uns que les autres… En espérant qu’il y ait un fond d’histoire quand même…

Actor’s Chart : Normalement, c’était Sam Worthington qui devait jouer le rôle de Dracula, je crois qu’il n’aurait pas eu la prestance pour x’). Puis c’est le premier long-métrage du réalisateur, alors peut-être que ça peut être une bonne surprise… Même s’il ne faut pas trop espérer.

———————-

Titre : Papa Was Not a Rolling Stones (sortie : 1er octobre)

De : Sylvie Ohayon

Avec : Doria Achour, Aure Atika, Marc Lavoine, Soumayé Bocoum...

Synopsis Allociné : Dans les années 80, Stéphanie grandit à La Courneuve auprès d’une mère absente et d’un beau-père brutal. Très vite, elle décide de se sortir de son quotidien morose. Grâce à l’amour de sa grand-mère, à ses lectures, sa passion pour la danse et pour Jean-Jacques Goldman, elle se débat dans cette cité colorée où l’amitié est primordiale. Un jour, elle le sait, Stéphanie quittera la cité pour mener la vie dont elle a toujours rêvé. Le film raconte l’histoire de cet envol…

Qu’est-ce qui accroche ? : Une fois n’est pas coutume, deux films français dans ma ronde des BA. Mais celui-là me plaît particulièrement. Ça me fait penser aux nombreux films du petit gars de la cité qui veut s’en sortir par différents moyens car il est spécial. Là, c’est une ado passionnée de lettres, de danse et de Goldman. Ben clairement, ça me touche. Je sais, c’est encore très idéaliste, mais c’est possible de vouloir sortir de la banlieue du 93 pour atteindre un but. Je ne dis pas non plus qu’il FAUT qu’ils essayent d’en vouloir plus, mais c’est toujours agréable de voir des gens avec des rêves, particulièrement dans un environnement qui a tendance à les briser plus rapidement… Puis le titre me plaît.

Actor’s Chart : C’est l’adaptation du roman de la réalisatrice, Sylvia Ohayon qui est censé être autobiographique. Autant le film m’emballe, autant le bouquin, beaucoup moins. Puis c’est chouette, malgré les adultes qui sont des grands noms du cinéma français *toussote*, les ados, ont été castés à la sauvage. Et ça, c’est chouette, et ça rend plus authentique.

———————-

Titre : Gone Girl (sortie : 8 octobre)

De : David Fincher

Avec : Ben Affleck, Rosamund Pike, Scoot McNairy, Carrie Coon...

Synopsis Allociné : Amy et Nick forment en apparence un couple modèle. Victimes de la crise, ils quittent Manhattan pour retourner s’installer dans la ville du Missouri où Nick a grandi. Mais le jour de leur 5ème anniversaire de mariage, Amy disparaît et Nick retrouve leur maison saccagée. Lors de l’enquête tout semble accuser Nick. Celui-ci décide, de son côté, de tout faire pour savoir ce qui est arrivé à Amy et découvre qu’elle lui dissimulait beaucoup de choses.

Qu’est-ce qui accroche ? : Tout le monde en parle, chaque nouveau film de Fincher est un événement. La BA m’inquiète un petit peu, j’ai peur que ce soit encore trop compliqué et trop sombre (je dois avouer que même si j’avais bien aimé The Social Network, Millenium ne m’avait pas du tout intéressée). Puis j’aime bien l’idée que Pike (j’ai hâte de voir Hector And The Search For Happiness ><) se fasse un nom aux Etats-Unis après Jack Reacher.

Actor’s Chart : Pour ceux qui auraient lu le bouquin de Gillian Flynn, l’auteur des Apparences a changé la fin lors de la transformation en script, il y aura donc une surprise à la fin. Perso, je n’ai pas du tout lu le bouquin et ça ne m’intéresse pas, mais au moins, ça a le mérite d’être original :’D. Sinon, Affleck devait commencer son nouveau film, mais il a préféré le décaler pour pouvoir travailler avec Fincher, je peux le comprendre x’D.