Trans-parent

Cette saison 1.

Transparent_UXAS1_TV_Transparent_S1._V360745579__SL940_

En vrai, je n’avais pas du tout compris le jeu de mots avec « transparent ». J’étais « ah okay, c’est pas opaque quoi, c’est transparent ». Je pensais donc que ça allait être une histoire dramatique familiale avec des secrets qui sont révélés. Alors oui, mais quels secrets x’D. Franchement, je n’ai pas été plus emballée que ça. Ce n’est pas que ce soit mauvais, au contraire, c’est intelligemment écrit et brillamment interprété. C’est juste que j’ai pas accroché, je me suis ennuyée. Il se passe à la fois pas assez de choses et à la fois trop de choses. Tous les personnages ont leur propre storylines, des pseudos intéressantes comme celle de la fille cadette, à celle dont on se fiche éperdument comme l’histoire du fils ou encore celle qu’on trouve totalement à côté de la plaque pour l’aînée. Et j’insiste, les acteurs sont vraiment bons, et le matériel donné est très bien aussi, et je ne comprends pas pourquoi je n’ai pas réussi à accrocher. Peut-être le fait qu’Amazon (j’ai hâte de voir Mozart in the Jungle) ait mis les 10 épisodes d’un seul coup ?

DLNow_DP_Transparent-Review_092614

Okay, ça traite d’un sujet qu’on connait mal, la transidentité, et on comprend bien que la difficulté c’est l’acceptation par son entourage, le regard d’autrui, qui nous sommes etc. Je suppose que le petit plus à mes yeux, c’est d’avoir fait des flashbacks avec les années 80 pour voir la différence entre les approches contemporaines et à l’époque des hippies *sort*. Le ton est rapidement donné, 30 minutes de comédie un peu deadpan, on retrouve des acteurs de ce genre comme Gaby Hoffman ou encore Jay Duplass (oui, le frère de Mark), et toute une ribambelle de gens plus ou moins connus. Jeffrey Tambor, je ne peux le voir qu’en George Bluth Senior (Arrested Development), mais il est encore une fois à la tête d’une famille totalement déstructurée. Et j’ai l’impression qu’il est tellement laconique que je vais m’endormir rien qu’en le regardant.

gaby-hoffman-jay-duplass-transparent2

En fait, ça me rappelle toutes ces séries familiales qui sur le papier m’attirent, mais qui, quand je les regarde, me lassent rapidement (Brothers & Sisters, Revenge, etc.) et malgré l’originalité indéniable de la série et le ton pris, je passe juste mon tour. Malgré les guests en plus ! Je pense à Bradley Whitford ou Kathryn Hahn… qui ajoutent la touche d’humour et de judaïsme pour combler le tout. Oui, d’ailleurs, j’aime bien les séries avec des personnages juifs, j’en apprends tous les jours *sort*. En gros, il y a de beaucoup de sujets sensibles qui sont abordés avec délicatesse, non seulement il y a la question de l’acceptation de chacun, mais on parle aussi de la mort, de la religion, de la sexualité, des relations, bref, de la vie en général. La créatrice de la série, Jill Soloway, a quand même produit des séries comme United States of Tara (on sent un peu la même vibe), ou encore Six Feet Under. Ce n’est clairement pas une newbie et elle a son propre style. Mais je n’ai juste pas senti l’émotion passer…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s