Hail « Jane the Virgin »…

Chapter One.

jane-the-virgin-key-art

C’est rigolo les séries ethniques quand même. Jane the Virgin reprend les clichés latinos d’Ugly Betty en y assumant l’humour à 100%. C’est une petite dramédie très familiale mais à la sauce CW, et y en a pas beaucoup avec leurs superhéros, leurs teen dramas à la noix :’D. Okay, ce n’est pas une série originale puisqu’il s’agit de l’adaptation d’une telenovela (pour rester dans le thème encore une fois), mais ils ont fait l’effort d’étendre leurs genres. En soi, la population hispanique aux US va bientôt dépasser les blancs, donc il y a un bon public derrière x’D. Puis surtout, c’est pas mal du tout. Malgré un titre qui peut mieux faire (ça m’a surtout rappelé Jane by Design, donc euuuuh), la série n’est pas si prude.

jane-the-virgin-still-the-cw-618x400

Je vais commencer par une bonne surprise. La grand-mère parle en espagnol à sa petite-fille. Tout le temps. Et c’est peut-être bête à dire, mais je trouve que ça fait plus authentique. Pour tous ceux qui ont une double culture, qui n’a jamais entendu ses grands-parents s’adresser à eux dans la langue maternelle et se voir répondre en français ? Et j’ai riz devant un sous-titre « Latin lover voice » pour décrire la voix du narrateur car c’était exactement ça x’D. D’habitude, je suis rapidement ennuyée par les clichés culturels, ou quand la différence de culture est le sujet principal d’une série. Là, on a la petite famille latine par excellence, avec une grand-mère ultra religieuse et une mère qui a eu sa gamine à 16 ans. Ladite gamine a aujourd’hui 23 ans, Jane (Gina Rodriguez) de son nom, est fan de telenovelas jusqu’à même à halluciner les personnages, et souhaite préserver sa virginité (ça m’a fait penser à un article de HelloGiggles d’ailleurs The 24-Year-Old-Virgin qui était vraiment pas mal) jusqu’au mariage avec son fiancé policier, tout ce qu’il y a de Caucasien. Sa vie est déjà toute planifiée, et rien ne pourrait la faire dérailler.

141013_TV_JaneVirgin.jpg.CROP.promovar-mediumlarge

C’est là que tout se complique quand un rendez-vous chez le gynéco va la rendre enceinte… Ce n’est pas chose courante, Dieu merci =’D. Et sa première réaction est vraiment pas mal, elle s’esclaffe, normal, ce n’est pas non plus une immaculée conception x’D. S’ensuit alors l’explication et le soap de soap opera, puisque le futur père se trouve être son nouveau patron et un type sur qui elle avait un énorme coup de foudre avant d’être dans une relation stable. On a le côté d’absurde ici, la gynéco étant la sœur du type en question, lui-même n’aime plus sa femme et souhaite divorcer alors la femme voulait lui faire un bébé dans le dos pour pouvoir toucher l’argent du divorce (contrat de mariage bonjour), en même temps elle entretient une liaison avec l’un de ses employés qui est sous l’enquête de la police dont l’équipe est composée du fiancé de Jane. Vous suivez toujours ? Ah oui, et le père de Jane qui avait signé aux abonnés absents vient soudain de réapparaître aussi, et il s’agit de la star de la telenovela dont elle est fan. Ouaip, c’est le jeu des six degrés de connexion, tout le monde est lié d’une façon ou d’une autre x’).

Jane The Virgin - Episode 1.02 - Chapter Two - Promotional Photos

L’actrice principale s’en sort vraiment bien. Elle est hyper sympathique, elle a une bonne attitude, c’est chouette. L’humour est là avec des touches sérieuses et y a même la blonde bien bitch qui fait sa grande vilaine. Oh, est-ce que j’ai mentionné que Bridget « Mother Confessor » Regan était de la partie :’D ? Pour un pilot, il y a une bonne exposition des personnages auxquels on commence déjà à s’attacher, les histoires que ça va engendrer et une vie pas très facile en perspective.

(P.S. : je vais aller visionner Cristela maintenant, pour rester chez les latinos *sort*)

Publicités

Une réflexion sur “Hail « Jane the Virgin »…

  1. Le pilot était assez intéressant. On sent bien l’influence telenovela avec les fils rouges à rallonge, et les intrigues sorties de derrière les fagots. Maintenant, sur la la longueur, je ne suis pas sûr d’accrocher. L’épisode était sympathique, l’actrice principale attachante mais le teaser de fin m’a ouvert les yeux sur des perspectives trop peu surprenantes. J’ai bien peur qu’elle s’empêtre dans des revers classiques.

    A voir. Par contre, c’est la théorie des six degrés de séparation et non pas de connexion. ^^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s