200% Real Humans

Récap de la saison 2.

BOP1nabCEAE4cxK.jpg_large

Beaucoup de réflexions dans cette série qui me parle particulièrement. Lors de Séries Mania, le créateur scénariste de la série est un peu intervenu (ce fut court mais intense x’) en disant que la saison 2 était plus sombre que la première, et mon Dieu, il ne plaisantait pas. Je pense que j’ai dû avoir plusieurs hauts-le-cœur… Très grande appréciation sur le fait que la saison cherche à répondre à des questions, à atteindre un but pour la série et ne stagne pas. En aucun cas. Il y a toujours une idée qui se dégage d’un épisode pour permettre au spectateur de réfléchir dessus. Si on considère que la saison 1 tentait plus d’expliquer la naissance des hubots « libres », la saison 2 se concentre plus sur l’intégration de ces hubots dans la société humaine. Ce qui m’ébahit toujours le plus, c’est le réalisme de ces robots. Ils « font » robots plus qu’humains visuellement, et chapeau bas pour cette prouesse. De même que dans leurs jeux d’acteur, mais whaou quoi. Volontairement en faire trop mais en restant en totale maîtrise de son mouvement…BJRPCmMCAAEJhBU.jpg_large

Le fait qu’il n’y ait que 10 épisodes, ça me fait penser aux séries britanniques, c’est clair et concis. La narration est bonne, il n’y a pas vraiment d’épisodes où on s’emmerde, tout avance au bon moment, ça ralentit pour qu’on puisse digérer les infos. J’avais mes doutes à la fin de la saison 1, déjà avec le petit Leo qui était laissé pour mort et effectivement, qui l’est >< (dommage quand même, il était sympathique). Un personnage central, qui avait son intérêt, mais qui était devenu « dispensable » après avoir donné le code je suppose. Ce code d’ailleurs qui va rester la quête principale de la seule rescapée chez les résistants, Beatrice (la ressuscitée x’D). Oui, car le leader principal (Nishka) est quand même mort (ça aussi, c’était étonnant) dans la saison 1. A croire qu’ils n’étaient pas sûrs que la série allait marcher donc ils prévoyaient déjà les coupes budgétaires x’D. Pourtant, tout est bien respecté dans cette saison 2, avec plusieurs lignes directrices.

real-humans-saison-2_4882581

Le plus gros reproche que je ferais à la série, ce sont les analogies faciles… Que ce soit avec la jeunesse hitlérienne (mais allô quoi) ou la perception actuelle de l’homosexualité (merci le politiquement correct). C’est très facile en soi. Dès qu’une idée est assez forte pour se transformer en propagande, avec en plus une figure pour mener, des gens vont se regrouper derrière. La question n’est pas de savoir si ce qu’ils défendent est juste ou pas… Cette ligue de jeunes Akta Manniskor là, le fait qu’on en suive un tout au long des épreuves qu’il a connues, ça le rend plus attachant. Alors effectivement, on se demande parfois s’ils comprennent vraiment ce dans quoi ils s’engagent, mais c’est le principe même de la propagande. Et je trouve qu’ils ont réussi à montrer des jeunes assez communs pour représenter véridiquement le mouvement. Du coup, l’aspect politique de la série s’intègre naturellement dans cette société futuriste. De l’autre côté, on a un message ultra positif pour l’acceptation de la différence, ils parlent de coming-out pour les amoureux des hubots, donc l’aspect effet de mode social est aussi couvert.

s9700_image_54128-crop

En fait, il y a une phrase de Tobbe qui m’a le plus marquée. Le fait que Mimi soit tellement humaine maintenant, dans le meilleur et le pire. C’est une double remise en question. Est-ce que l’intégration des hubots dans la société humaine est synonyme pour eux de devenir humain comme la version de Florentine ? Ou alors les hubots sont-ils amenés à dominer le monde en restant « les enfants de David » comme le dit si bien Beatrice ? L’une ou l’autre des solutions amène une perte, du genre hubot ou du genre humain. Je n’ai pas vraiment de position sur ce point, ce qui semble certain en revanche, c’est que la cohabitation sera toujours refusée par certains si elle aboutit un jour. C’est cette quasi philosophie dans la série qui est fascinante. Faut-il, faut-il pas ? Le libre arbitre existe-t-il vraiment ? On a la famille suédoise la plus cliché qu’il soit avec sa cuisine IKEA, sa tolérance et sa blondeur, et de l’autre côté on a un monde qui a du mal à se mettre au goût du jour…

Je pense que la saison 3 va du coup se pencher sur la prise en compte des droits des hubots ainsi que sur ce virus. J’espère que Mimi ne va pas mourir… même s’il semblerait que nul n’est à l’abri d’être mis au dépôt dans cette série… C’est clairement l’une des meilleures séries de SF que je connaisse même si effectivement, il y a des défauts. Mais il y a surtout de nombreuses qualités, merci à l’écriture nordique x’D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s