Bon, je suis quand même allée au ciné… (enfin, à moitié)

Need For Speed : Bon, je ne suis pas une grande fan des films de voitures, des cascades en tout genre, mais je dois avouer que Need For Speed m’a plutôt convaincue. Alors, peut-être parce que c’est Aaron Paul (je précise que je n’ai jamais vu Breaking Bad haha, enfin, je ne suis pas allée plus loin que la saison 1) qui est un excellent acteur que ce soit dans Smashed ou la série Big Love :’D. Ou alors c’est le charme britannique d’Imogen Poots (dont j’ai vu tous les films) à qui je ne trouve pas de défaut si ce n’est son air d’ahurie. Ou encore grâce au parti pris largement comique avec Rami Malek (il est super attachant ce petit, que ce soit dans les films indés ou les grosses productions) et Kid Cudi ^^. Ou tout simplement le fait de voir ces voitures aux prix mirobolants qui bouffent du bitume et qui exécutent des cascades qui ne devraient même pas exister x’D. Bref, c’était vraiment divertissant, c’était dynamique, j’ai pas vu passer le film, la musique était bonne, y avait en plus une très bonne ambiance dans la salle. Après, y a sûrement des choses que je regrette, comme le rôle de Dominic Cooper qui était sans intérêt, trop de plans qui font filmés par une GoPro (du coup, ça bouge dans tous les sens et ça donne un peu le tournis), des facilités dans l’histoire prévisible, et ça manque un peu d’explications techniques (qui auraient pu être intéressantes).

The Best Offer : Très lent, un peu étrange, je n’ai pas du tout saisi le sens du film. Alors oui, il y a de très bons acteurs dedans, mais quand l’histoire ne suit pas, ben on s’ennuie quand même. Après, je suppose qu’il y a un véritable sens de la mise en scène, c’est très subtil, ça met en avant des tableaux italiens, des objets d’art, tout le monde est très cultivé, mais euh… On se retrouve un peu perdus du coup. Trop de références, puis rien n’est expliqué, les personnages débarquent comme ça, on ne les cerne pas bien, ils changent mais on se pose des questions. C’est le réalisateur Giuseppe Tornatore de Cinema Paradiso quand même derrière ce film (et on retrouve son style « bizarre »), c’est pour ça qu’il a pu obtenir un casting aussi international à mon avis. Il y a un esthétisme certain, rien que la scène des tableaux le montre, mais c’est un peu malsain et trop étrange. Puis il n’y a pas vraiment de genre défini, est-ce qu’il se veut thriller, suspense ? Ça manque de caractère tout simplement.

Labor Day : J’ignore si c’est parce que je suis devenue difficile en matière de films ou s’ils deviennent mauvais, mais vraiment, quelle déception. Déjà, l’affiche est HYPER trompeuse (bon pas celle-là, mais celle où le petit ouvre la porte tandis que Brolin maintient d’un bras une Winslet paniquée). Sérieux, je pensais que ça allait être un huis-clos ou un thriller flippant, mais en fait, c’est une histoire de vie finalement. Oui, je n’avais pas vu la BA avant de voir le film. Après, d’un côté c’était beau quand même, ce lien entre figure paternelle et le gosse, la dépression du personnage de Kate Winslet (disons-le franchement, elle n’était pas au top de sa forme là –‘)… Mais il ne se passe strictement rien (à part la surprise quand on voit James Van Der Beek en officier de police haha). Pas le rien, on va se contenter d’un film contemplatif (sauf si on considère que le vent dans les feuilles c’est suffisant). Non, non, rien comme zilch sur fond pathétique. La voix off, on se serait cru dans Un jour, une histoire tellement c’était lent. Et la fin est un peu tirée par les cheveux. Je ne sais pas trop où Jason Reitman voulait en venir… D’ailleurs, ça me frustre un peu, je n’ai pas aimé ce film ni son avant-dernier Young Adult (avec Charlize Theron) où est le réal de In the Air et Juno et Thank You For Smoking ?!

Qu’est-ce qu’on a fait au bon Dieu ? : Ben j’ai vraiment bien aimé. Loin d’être la dernière à faire des blagues racistes, j’avais peur pourtant que le film tombe dans les clichés. Et en fait, il bouscule plutôt les clichés. Alors forcément, c’est vrai, tout le monde fait des amalgames et du coup, il y a pas mal de comique de situation. Mais c’est ce qui est amusant aussi. Après, je ne trouve pas que ce soit très bien joué (même si Christian Clavier qui devrait arrêter les UV et Chantal Lauby sont absolument charmants dans leurs rôles ^^) voire très mal joué en fait, mais c’est plutôt l’intelligence des blagues qui m’a plu. Oh tiens, celle qui joue la fille cadette, elle ressemble trop à Mamie Gummer, non :’D ? J’ai vraiment cru que c’était elle… Bref, très bonne ambiance dans la salle aussi, ça fait plaisir de voir des comédies françaises, pas romantiques, pas adressées à la nouvelle génération, mais qui réussissent à fédérer toutes les races *sort très loin*. Bon, ça manquait un peu de face de citron, et c’était très fixé sur le financier des Juifs, mais sinon, ça allait :’D.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s