Une fin d’année cinématographique

The Hobbit : J’avais eu eu mal avec le premier volet. Trop de rien, trop facile, beau certes, mais qui se reposait sur ses lauriers. La mise en place était longue en plus. J’ai vraiment préféré ce 2. Plus d’aventures, plus de romance, plus de niaiserie, de gens beaux… (Non, pas toi Orlando Bloom) je discutais avec une pote et elle me disait que même s’il y avait un Hobbit 15, elle irait le voir car c’est la retranscription de l’univers de Tolkien qui lui plait, plus que le scénario un peu faiblard. Et je dois avouer que je ne suis pas contre cette vision. Je ne m’attends pas à un film d’action ou comique, non, juste à être embarquée voire immergée dans la Terre du Milieu. Et on ne peut pas nier ce fait. Bref, tout ça pour dire que je ne suis pas une grande fan mais c’est toujours sympa, surtout pour un film de Noël. Il y a une splendeur dans ces films de fantasy qu’on n’arrive pas à reproduire. C’est bête à dire, mais par exemple, contre un Hunger Games, ça ne joue simplement pas dans la même cour.

Frozen : C’est l’affirmation d’une héroïne blonde mais pas conne. Veronica Mars en pleine puissance hihi (sinon, le film du même nom sort en mars *sort*). C’est aussi des chants qui sortent droit de Broadway et non du Disney de base avec trop de niaiserie. Non, les chansons, enfin les paroles, racontent une histoire. C’est ça, Idina Menzel, Kristen Bell et Jonathan Groff qui font du Broadway. Dans les chorégraphies aussi, le petit coup de charleston et tout. Je peux comprendre que les gens aient préféré Raiponce, car oui, c’est du vrai Disney. Après, je ne comprends pas que Rebelle soit plébiscité. Ce n’est certainement pas à cause de l’accent écossais quand même x’D ?  Mis à part ça, j’ai bien aimé que le true love soit un peu moins cliché que d’hab aussi. Oh, et puis Olaf. Pas mignon mais hilarant. Et le renne, c’est un peu l’animal le plus mignon de la terre quoi. Dommage qu’il n’ait pas de nez rouge.

The Wolf of Wall Street : Honnêtement, même si le film est en soi un immense hommage à la filmo de DiCaprio, j’ai juste trouvé qu’il y avait trop de sexe et d’orgies… Trop c’est trop quoi. Trop long, trop de blabla. Enfin, plutôt un déséquilibre car par exemple, j’aurais aimé avoir plus de scènes avec Kyle Chandler et que ce soit plus expliqué de ce côté-là. J’aurais également préféré un approfondissement des clients extorqués qui se sont sûrement manifestés après… Ça manquait d’un petit quelque chose quand même. C’est vrai que DiCaprio a eu pas mal de films cette année, mais rien ne vaudra Gatsby. Même si dans Django, il était plutôt impressionnant. Puis le fait que Jonah Hill soit sous influence la majorité du film m’a bien sûr rappelé Get Him to the Greek avec des kilos en moins x’D. Et disons-le, trop de scènes WTF et même s’il y a une belle image, 3 h de film c’est pas possible. Au ciné, j’ai eu envie de discuter durant le film tellement c’était n’importe quoi, du coup, je m’en suis voulu et c’est pas normal x’D.

Tel père, tel fils (je m’épargne le titre en VO x’) : En regardant le film, j’étais persuadée de connaître l’une des femmes (et que l’autre a subi une chirurgie esthétique au niveau du nez x’), mais pas du tout en fait. Mais c’était vraiment beau. Une histoire de vie qui a dû arriver plein de fois avant… Mais j’avoue, faire l’échange n’est même pas envisageable pour moi oO. 100% des parents dans ce cas ?? Sérieusement ?? Je ne comprends pas l’importance des liens du sang… Le respect, les ancêtres, la lignée, ouais. Mais cette prise de conscience avec les liens du sang ? Non, je ne crois pas… Le petit Keita était trop chou. Puis c’est simplement les Japonais. Problèmes sociaux, problèmes de vérité, des problèmes de classes sociales. C’est sûrement la seule langue « exotique » que je supporte de voir au cinéma sans problème :’p. En plus, j’aime bien comprendre quelques mots par-ci et par-là.

Casse-tête chinois : Il y a des films français dont on regrette la fin. D’autres où ce n’est pas nécessaire de faire une fin. Le dernier Klapish rentre définitivement dans cette catégorie-là. J’ai toujours cru qu’il était doué pour montrer une évolution, la vie de tous les jours, les tourments, doutes, du type lambda. Mais là, ce dernier opus des aventures de Xavier, non, c’était la goutte en trop. Certainement pas la dernière aventure de Duris avec Klapish, mais même. Trop de grossièretés, de fouillis, oui, il le dit même que sa tête c’est un gros bordel. Mais on espère qu’il le range son bordel. Mais c’est une fausse fin. Bref, j’ai toujours eu une affection pour Wendy et je suis ravie que Kelly Reilly ait un pilot sur ABC à la rentrée. Car le film en lui-même, voilà quoi…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s