« People insult me all the time! » – Lena Headey.

Je regardais St Trinian's l'autre soir, et puis comme elle apparaît furtivement dans un rôle totalement décalé à ce qu'on peut voir actuellement dans Game of Thrones, j'ai eu envie de faire un post sur l'actrice Lena Headey.

« I’m actually pretty shy, it’s almost painful sometimes. »

La première fois que j’ai vu un film avec elle devait être Merlin. Tout à fait, le téléfilm de 1998 avec Sam Neill dans le rôle titre, et elle jouait Guenièvre… C’est hyper has-been et je l’avais trouvée sans intérêt et moche x’D. En même temps, c’était sûrement une énième rediffusion sur M6 pendant les vacances de Noël vers le début des années 2000, donc je pardonne facilement ce « truc ». Quelques années plus tard, j’ai eu l’occasion de voir Les Frères Grimm (Brothers Grimm en VO) et je l’avais trouvée super coolie parce qu’elle faisait du tir à l’arc. Terry Gilliam, le réalisateur, la tiendra en partie responsable  par la suite de l’échec au box-office de par sa non-notoriété notamment. Pour moi, Les Frères Grimm était en fait le film-test pré L’Imaginarium du Docteur Parnassus (The Imaginarium of Doctor Parnassus en VO). On retrouve déjà des effets visuels colorés et très fréquents, privilégiés au détriment d’une histoire solide. Puis avec du recul, le film n’était pas fait pour être top. Ce n’était pas la mode des mondes fantastiques, Heath Ledger ne traversait pas une bonne passe (même s’il était toujours vivant *sort très loin*), et Matt Damon… ben lui, il était bien x’D. En même temps, il est tellement passe-partout qu’il est crédible dans tous les rôles.

« Don’t forget me. »

Imagine Me & You a été le revirement à 360°. Ou plutôt, la révélation. Opposée à Piper Perabo que j’avais détestée (car trop indécise, et ça m’est resté vu que j’ai toujours du mal avec Covert Affairs), Lena Headey était un souffle de fraîcheur (et j’ai bien aimé ces tatouages, elle en a un tas :’). Sûrement le côté anglais, ai-je d’abord pensé. Mais avec du recul, je pense juste que son personnage de Luce était fait pour être apprécié du public. Belle comédie romantique qui lui a permis de gagner une large fanbase gay. Aujourd’hui encore, je suis persuadée que le film est sorti à cette période pour surfer sur la vague Brokeback Mountain qui avait médiatisé les romances homosexuelles même si les deux long-métrages sont à des lieues l’un de l’autre. En tout cas, l’actrice m’a intriguée, du coup, je me suis intéressée à sa filmographie et comme c’était en 2007, j’avais enchaîné avec 300. Déception du film. Depuis 300, Gerard Butler (et le genre d’adaptation de roman graphique en général) est sur ma liste de « si cet acteur joue dedans, il faut que je prenne des pincettes. » On peut appeler ça un a priori ou de la prudence x’). Headey jouait un personnage fort, ça la changeait vraiment, elle était passable. Mais la déstructuration du film était trop pour moi…

« Smart is sexy. »

Je ne sais pas pour vous, mais j’ai cette fâcheuse habitude de me faire toute la filmo d’un acteur dès que je l’aime bien. Du coup, en patientant pour la série Terminator: The Sarah Connor Chronicles qui était prévue en 2008, j’ai regardé plusieurs de ses films. Dans le lot, Fausses Rumeurs (Gossip en VO) a été l’un de mes favoris. James Marsden, Joshua Jackson, Kate Hudson, Norman Reedus et Lena Headey composaient le groupe principal de jeunes étudiants, dont la dernière grosse rumeur avait mis le feu au campus et avait créé une sale affaire un peu dérangeante. C’est un urban teen movie quoi… En fait tant d’hypocrisie, de mensonges, et de sentiments pas très corrects dans ce film font plaisir à voir :’D. Ce jeu de manipulation/perversion est exquis à observer et elle excellait en la matière. Pour le film, elle avait perdu son accent anglais, ce qui était assez étrange… Dans un tout autre style, The Parole Officer avec Steve Coogan, était l’exemple parfait du film anglais dans les moindres détails. De la maladresse, de l’humour, de la classe, de l’originalité avec de l’ordinaire. Dans un genre plus sérieux, le drame Les Vestiges du Jour (Remains of the Day en VO, une adaptation du roman d’Ishiguro qui est très bon) où elle n’a pas un rôle très important, mais le film est assez poignant. Et enfin… ZE best film, où même si elle n’apparaît que furtivement, son perso coincé est totalement super, St Trinian’s. Disons-le d’emblée, c’est un teen movie. Mais certainement le meilleur teen movie que j’ai vu de toute ma vie avec tous les clichés et tout ce qui fait marrer. Je ne vais pas m’étaler dessus, j’en ferais certainement un billet, mais je voulais juste dire que c’est totalement déjanté, second degré, pas du tout sérieux et que clairement, Gemma Arterton et Russell Brand ont brillé dedans.

« Know your exits. »

Pour T:SCC, entre le sujet de SF, elle, et Summer Glau (Firefly power <‘3), les raisons étaient suffisantes pour vouloir regarder (Thomas Dekker m’avait bien déçue… les anti-héros, non merci). Mais j’ai trouvé la série très moyenne. Autant le début était sympa, autant il y a eu une vraie perte de vitesse dans la seconde partie de la saison 1, et le début de la saison 2 n’a pas vraiment arrangé les choses en accueillant de nouveaux personnages comme Brian Austin Green (encore, Shirley Manson était originale).  J’avais été enfin intriguée par les derniers épisodes de la saison 2 et son cliffhanger, mais on ne saura jamais la suite. Il est vrai que les voyages temporels sont toujours synonymes de se brûler les ailes (du moins, même si ce n’est pas un synonyme, ça rime), surtout avec la partie canon de Terminator à la base avec laquelle il faut jongler, mais il ne faut pas être un puriste et voir la série comme une adaptation libre (un peu comme Legend of the Seeker quoi…). Sarah Connor est tellement un personnage emblématique qu’il me semble difficile de remplacer Linda Hamilton dans le rôle. Toutefois, c’est plutôt bien passé, et la mother off all destiny s’en est plutôt bien tirée avec son côté badass. Grâce à ce rôle, elle a acquis une fanbase de geeks, toujours appréciable à avoir dans son camp plutôt que dans le camp adverse.

« I should wear the armor and you the gown. »

Le dernier rôle de sa vie et pas des moindres, Lady Cersei Lannister (dont la coiffure ressemble un peu à celle de Guenièvre d’ailleurs x’) va, je l’espère, la faire connaître à un public encore plus divers. On peut détester Cersei, adorer la détester ou l’adorer tout court, je doute qu’elle laisse indifférent :’). De toute façon, dans cette saga, je n’aime pas les Stark, et les Lannister restent les personnages les plus intéressants à mes yeux même si elle n’en était pas une. Cersei et Jaime sont deux grands incompris ! Game of Thrones était attendue un peu de tous les côtés, par les sériephiles, par les amateurs de fantasy, par les littéraires… Et je ne vais pas m’étendre sur la série mais simplement dire que Headey a visiblement trouvé son antithèses dans le personnage de Cersei. L’actrice semble au contraire délurée avec une touche de style rock’n roll. Et dire qu’elle souffre de dépressions chroniques ponctuelles :’O. On l’imagine pas toujours comme ça. Comme elle le dit si bien sur le ton de la plaisanterie, les spectateurs/fans ont tendance à faire des amalgames entre elle et son perso et ne la traitent pas respectueusement du tout (elle l’a répété dans plusieurs interviews, notamment chez Jimmy Kimmel ou même dans le photoshoot pour Rolling Stones). Ils vont même jusqu’à l’insulter ! Je pense que pour tous ceux qui l’ont vu dans des films/séries avant de la découvrir dans GoT, c’est difficile de ne pas l’apprécier :’). Tant mieux dans un sens, au moins elle est crédible dans son rôle. Au lieu de jouer les héroïnes au fardeau lourd comme le monde, elle interprète les méchants, et Dieu sait que les méchants sont toujours plus admirés.

Il ne faut pas non plus oublier sa petite escale par White Collar (titré visiblement FBI : Flic et Escroc au Québec x’D, je ne sais pas ce qui est le pire avec notre FBI : Agents très spéciaux) où elle jouait une hackeuse professionnelle qui faisait tourner la tête de Mozzie dans un épisode très chouette. Et prochainement, elle sera à l’affiche de Dredd (l’adaptation du comic Judge Dredd), où le rôle titre est tenu par Karl Urban, aux côtés d’Olivia Thirlby notamment. Headey jouera les vilains, si on en croit la BA, ça peut être fun (et étrangement, le film est assez bien noté par les reviews américaines)… mais n’attendez rien de l’histoire. J’espère juste que ce sera meilleur que Total Recall

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s